La poubelle tri-sélectif et son fonctionnement
poubelle-tri-selectif-1.jpgpoubelle-tri-selectif-2.jpgpoubelle-tri-selectif-3.jpgpoubelle-tri-selectif-4.jpg

Guide tri-sélectif: étape par étape

Guide pour le tri-sélectif

Aujourd’hui, chaque commune de France propose à ses habitants un guide tri-sélectif afin de les aider à comprendre d’une part les intérêts de ce type de démarche, et d’autre part pour les aider à s’y retrouver au milieu tous ces nouveaux codes et nouvelles règlementations. Changer les habitudes de toute une population ne se fait pas sans effort, mais on ne peut concéder sur l’urgence de certaines réformes. La conscience écologique et citoyenne est en marche.

Les codes couleurs

Afin de faciliter le tri de nos déchets, on retrouve dans chaque guide de tri-sélectif un code couleur correspondant chacun à un type de déchets. Il peut parfois changer légèrement selon les communes et les moyens mis à disposition pour ce genre d’opération. Cela dit, on retrouve souvent les mêmes codes pour les déchets les plus courants.

  • Le vert :

Il correspond à tous les produits en verre. Attention de ne pas oublier d’enlever tous les éléments qui ne sont pas en verre, comme les bouchons, les capsules plastique ou autres éléments métalliques.

  • Le jaune :

Le jaune quant à lui est associé à tous les cartons, plastiques recyclables et métaux. C’est dans ces conteneurs que vous devez jeter vos emballages ou encore vos bouteilles d’eau vides.

  • Le bleu :

Destiné aux papiers, ce conteneur se fait un plaisir d’accueillir les journaux, les pubs, et toutes autres sortes de papiers usagés. Ils doivent être jetés en vrac et libérés de leur emballage d’origine (plastique par exemple).

Il existe d’autres couleurs correspondant chacune à un type de déchet ménager. Ces couleurs sont encore rares et peu souvent mises à la disposition du public, généralement faute de moyens. Parmi ces dernières, voici quelques exemples :

  • Le noir :

Appelé également compost, c’est la poubelle des déchets alimentaires dits organiques.

  • Le rouge ou le marron :

Cela est destiné à tout ce qui ne trouve pas de place dans les autres catégories et qui ne peut être trié ou recyclé. C’est le cas des déchets spéciaux. Ces derniers figurent à part dans chaque guide tri-sélectif et sont la cause de confusions fréquentes chez les utilisateurs.

Les déchets spéciaux

Il faut connaître les principaux déchets qui se retrouvent par ignorance souvent dans le mauvais bac. En effet, sans plus d’informations, l’utilisateur pressé ne se posera pas la question. L’importance de lire attentivement le guide tri-sélectif propre à sa commune est essentielle pour ce genre de cas. Une erreur de ce type engendre une grande perte de temps ainsi qu’une perte financière pour la ville. Il faut donc essayer d’être le plus consciencieux dans ce qui peut paraitre évident, mais qui ne l’est pas forcément.

Les quelques exemples ci-dessous sont les erreurs les plus fréquentes :

  • Les ampoules ne doivent pas être jetées avec le verre;
  • Les pots de yoghourt ne vont pas dans la poubelle jaune;
  • Les rouleaux de papier hygiénique ne vont pas non plus dans la poubelle jaune;
  • Les verres dans lesquels on boit ne vont pas dans la poubelle verte;
  • Le papier-cadeau ne va pas avec les autres papiers;
  • Les kleenex ne vont pas non plus dans la poubelle à papiers.

Trier ses déchets implique une certaine somme de connaissances qui correspondent à une véritable éducation citoyenne. Le guide tri-sélectif distribué par les municipalités doit être un document de première importance. Le principal problème est de croire qu’on peut tout jeter sans se poser de questions. Sans remettre en question la bonne volonté des personnes qui pensent bien faire, mais qui font encore les erreurs citées ci-dessus, il est du rôle de chacun de s’informer et d’informer sa famille, ses voisins et amis, afin de devenir soi-même le maillon vivant du changement des consciences. Devenez vous-même le meilleur guide tri-sélectif qui existe.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions